[EXPERTISE-COMPTABLE]
Les principales tendances en 2022 pour les experts-comptables

[EXPERTISE-COMPTABLE]
Les principales tendances en 2022 pour les experts-comptables

Partager sur :

La plupart des cabinets d’experts-comptables ont été davantage sollicités par leurs clients en 2021 ; année marquée (encore) par la crise du coronavirus. La plupart des cabinets s’attendent donc à ce que cette tendance de fond se poursuive en 2022 ; parallèlement à l’automatisation des tâches redondantes au sein de leur cabinet. Autrement dit, le conseil et le management sont deux pôles de croissance qui se renforcent avec l’avènement de la transformation digitale et l’automatisation de processus chronophages. Enfin, les clients veulent toujours plus d’accessibilité, de réactivité et de simplicité. Une chose est sûre, l’année prochaine comme aujourd’hui, la profession d’expert-comptable s’apprête encore à vivre une année sous le signe de la transformation.

Par Bertrand Dubourg, Consultant indépendant pour le GROUPE AURYS.

Bref état des lieux de la profession

C’est un fait. Avec l’arrivée de la data, la valeur est captée progressivement par les fournisseurs de technologies. Toutefois, dans ce contexte, les cabinets restent économiquement puissants et attirent encore de nouvelles recrues.

Selon une étude de Xerfi, le chiffre d’affaires global des cabinets progresse de 3 % par an. En outre, la profession comprend 21 000 experts-comptables avec plus de 130 000 emplois et deux millions d’entreprises clientes.

La technologie va se renforcer dans les cabinets

La révolution numérique en 2021 transforme en profondeur le métier. Les algorithmes et autres logiciels déchargent les cabinets, des tâches chronophages ; avec à la clé, la possibilité de mettre en place des outils de pilotage puissants pour répondre, en temps réel, aux clients.

En bref, le renforcement du digital en 2022 va impacter encore :

  • ● la compliance et l’expertise
  • ● le conseil et l’accompagnement
  • ● la saisie des données
  • ● l’interaction avec les chefs d’entreprises  dans ces différents domaines

L’essor technologique va bouleverser ces tâches opérationnelles en profondeur. 2021 ne démentira pas cette assertion, et l’année 2022 connaîtra encore un processus inflationniste dans l’automatisation des données.

La priorité pour les cabinets : Investir dans les outils digitaux

Nous l’avons abordé en prolégomènes. Les tâches de compliance et d’expertise vont être automatisées. Néanmoins, l’homme gardera sa prééminence avec l’aide de l’intelligence artificielle, laquelle contrôlera le travail de l’expert-comptable.

Cela sera fort utile, eu égard à la logorrhée réglementaire touchant la profession avec des sanctions, toujours plus sévères. Il faudra donc disposer d’outils toujours plus performants, qui faciliteront de facto, le travail et le contrôle. Pour bon nombre d’experts-comptables, les investissements en outils numériques deviennent une priorité absolue.

Rendre attractif en 2022 le métier d’expert-comptable

L’expert-comptable est un professionnel polyvalent qui pèse grandement sur l’activité économique. Il est force de proposition sur des missions extrêmement variées et à haute valeur ajoutée. Ainsi, il conseille les entrepreneurs, à toutes les étapes de leur développement, depuis la création de leur entreprise jusqu’à sa cession. Ceci, en collaborant avec d’autres experts comme des avocats, des notaires, des assureurs, etc…

Pourtant, l’attractivité du métier reste un enjeu majeur de la profession. En 2021, les recrutements ont repris, après un fléchissement du volume global apparu en 2020. Néanmoins, le passage au télétravail n’a eu qu’un faible impact sur ce marché. Une chose est sûre, il est toujours un peu compliqué pour un expert-comptable de recruter un nouveau cadre.

Comme dans d’autres secteurs d’activités, le télétravail est devenu un point sensible, voire un acquis ; et ce, avec l’émergence de la crise sanitaire. Dès lors, si un cabinet qui ne propose pas en 2022 la faculté de télétravailler, il va être confronté à la difficulté de recruter.

Les nouvelles compétences de l’expert-comptable

Exit le technicien pur en 2022. Bonjour l’humain. Les compétences elles-mêmes opèrent leur mue. Aux connaissances techniques et comptables, vont s’ajouter des capacités d’ingénierie financière et de leadership. Le fameux savoir-être et non le savoir proprement dit, uniquement.

En outre, la profession va passer d’une fonction support centrée sur la collecte et la restitution de flux comptables vers des offres de prestations à forte valeur ajoutée. En 2022, l’expert-comptable va poursuivre cette voie en devenant un homme-clé pour l’accompagnement des métiers, avec un positionnement ressemblant de plus en plus au consultant. L’expert-comptable mute en chef d’orchestre.

En route vers la spécialisation du métier

L’expertise comptable par nature intervient dans tous types de structures et dans tous les secteurs d’activité. En 2022 il se spécialisera de plus en plus, pour devenir “plus” :

  • ● conseil en gestion du patrimoine,
  • ● stratège en optimisation fiscale
  • ● conseil d’une grande association
  • ● Conseiller d’un vigneron, d’un avocat, d’une start-up, etc…
  • ● conseil pour les professions libérales, etc…

Et la liste est loin d’être exhaustive !

In fine, les cabinets devront créer une offre spécifique pour leurs clients afin de répondre au mieux à leurs nouvelles attentes. Ceci, en fonction des appétences et des compétences de leurs collaborateurs. Ainsi, au gré de la diversité des missions et de l’hybridation des postes, les profils des experts-comptables vont se diversifier, tout comme les compétences au sein des cabinets. En 2022, les cabinets d’expertise comptable vont attirer encore plus de profils différents.

Les risques en 2022 pour la profession

Comme pour les métiers de la banque, les experts-comptables ne sont pas à l’abri d’une ubérisation de leur métier, avec l’arrivée de nouvelles Fintech toujours plus disruptives et qui s’appuient sur des outils digitaux (IA) ultra-performants pour capter la relation client. Avec l’avènement de la data, la profession d’expert-comptable pourrait rapidement devenir une victime de ces disruptions toujours plus fluides et rapides.

En 2022, Le risque portera par exemple sur la tenue de compte qui représente une part non négligeable du chiffre d’affaires des cabinets et sur laquelle, de nouvelles fintech émergent en offrant des services low cost accompagnés de bonnes recettes marketing. Tout ceci, dopé à l’intelligence artificielle. (Voir l’exemple de Qonto pour le PME versus les banques).

Toutefois, cette émergence de nouveaux acteurs sera aussi une source de nouvelles opportunités, notamment en adoptant rapidement ces nouvelles technologies et en industrialisant d’urgence les tâches chronophages. En adoptant le virage numérique rapidement et en acceptant un environnement dématérialisé, les experts comptables en chair et en os pourront mieux répondre aux attentes de leurs clients en termes de délais et d’usages. Et ça tombe bien, lorsqu’on sait que ces mêmes clients demanderont en 2022 davantage d’accompagnement et de proximité. On estime qu’à moyen terme, près de 20% du chiffre d’affaires sera intimement lié à ces es missions d’accompagnement !

Espace Client
Contact