[EXPERTISE-COMPTABLE]
Les étapes de l’accompagnement à la cession d’entreprise par l’expert-comptable

Les motivations pour céder son entreprise sont nombreuses. Cela peut être le souhait de prendre sa retraite ou de partir vers un autre projet de vie. Néanmoins, il est nécessaire d’anticiper bien en amont ce moment décisif afin que la cession se passe bien. Les professionnels du chiffre recommandent d’entamer le processus de cession au moins 5 ans avant la date de départ prévue, en respectant toutes les étapes incontournables pour mener à bien son projet.

L’expert-comptable, un partenaire naturel de la cession d’entreprise … qui s’ignore

La transmission d’entreprise est une opération complexe qui a des conséquences fiscales, sociales et patrimoniales qui doivent être anticipées et préparées avec minutie. Dès le départ, il vaut mieux se faire accompagner par un expert-comptable de qualité qui fera bénéficier de son expertise de longue date le dirigeant.


L’expert-comptable indépendant saura répondre aux besoins du chef d’entreprise à toutes les étapes de la cession, que ce soit sur le volet de la transmission – ou d’une éventuelle reprise- en collaborant avec des professionnels comme des CGP ou des avocats fiscalistes pour apporter une solution idoine et sécurisée.

Étape 1 : Cadrer le projet de cession

Cette étape a pour but de poser les bases du projet de cession et d’évaluer les motivations du cédant pour ne pas perdre de temps. Vendre une entreprise n’est pas une chose aisée et il faut impérativement que le projet soit mûri et soupesé à l’aune de nombreux aspects (personnel, fiscal, patrimonial…).

L’expert-comptable est l’interlocuteur idéal pour accompagner le dirigeant dans ses démarches car il l’a accompagné de nombreuses années dans son quotidien.

Étape 2 : Poser le diagnostic

Le diagnostic de la société est le premier jalon du processus de cession. L’expert-comptable va faire une première évaluation de l’entreprise en étudiant :

  • ses forces
  • ● ses faiblesses
  • ● les opportunités et les dangers

Le diagnostic global se décompose comme suit :

  • diagnostic sectoriel et stratégique
  • ● diagnostic comptable et financier
  • ● diagnostic juridique et réglementaire
  • ● diagnostic humain et organisationnel
  • ● diagnostic social
  • ● diagnostic matériel

Le diagnostic global va permettre de mettre en lumière un plan d’action pour améliorer le futur processus de vente et faire grimper les enchères.

Étape 3 : Évaluer

L’évaluation est l’une des plus grandes étapes. Grâce au concours de l’expert-comptable, cette étape va permettre de définir ce que le vendeur souhaite obtenir comme prix de la part d’un potentiel acheteur. C’est à ce moment, par exemple, que l’on va poser sur la table :

  • le niveau de trésorerie à laisser dans l’entreprise
  • ● le sort des membres de la famille du cédant
  • ● le sort des actionnaires minoritaires travaillant dans l’entreprise
  • ● le sort des baux
  • ● la rémunération de l’expert-comptable 

Cette évaluation a pour but de ventiler une enveloppe prédéfinie à l’avance. De plus, l’expert-comptable va pouvoir analyser avec son client les probabilités réalistes d’une éventuelle vente de l’entreprise et orientera le cédant vers une typologie de d’acquéreurs les plus à même de réaliser l’opération.

Étape 4 : Présenter le dossier

Le dossier de présentation est à destination d’un acheteur potentiel. C’est un exercice compliqué car ce document doit non seulement préserver la confidentialité de l’entreprise tout en apportant aux acheteurs éventuels les informations nécessaires à la bonne fin du projet.

En effet, une fois la lettre d’intention signée, l’acheteur dispose d’une période d’exclusivité pouvant aller jusqu’à trois mois. Plus la lettre d’intention est complète, plus le risque est faible que l’acheteur ne se dédise.

On doit trouver dans un dossier de présentation :

  • ● les informations juridiques
  • ● les informations financières
  • ● les informations commerciales
  • ● les informations organisationnelles

Toutes ces données vont permettre à l’acquéreur d’évaluer sereinement la société à vendre. L’expert-comptable, du fait de sa connaissance approfondie de la société, aura toute la légitimité pour monter ce dossier.

Étape 5 : Rechercher un repreneur

Comme dans une série télévisée, il faut faire un profilage du repreneur d’une société. Il faut donc élaborer une persona en lui attribuant :

  • ● un savoir-faire
  • ● des compétences
  • ● des qualités

Ce portrait-robot va être le point de départ pour opter pour tel ou tel repreneur qui correspondra aux enjeux d’un secteur d’activité.

Pour diffuser une offre de reprise d’entreprise, il existe les annuaires des Chambres des Métiers et des Chambres de Commerce et d’Industrie. L’expert-comptable pourra aussi faire bénéficier le cédant de son réseau local afin de trouver la bonne personne en toute discrétion.

Étape 6 : La négociation

Si cette étape n’est pas l’apanage naturel des experts-comptables, ils ont cependant toute leur place pour y participer de manière efficiente.

En effet, la négociation est constituée de tous les échanges que les conseils ont eu entre eux et qui ont été l’occasion de se tester. In fine, les experts-comptables ont clairement toute la légitimité d’intervenir et ont leur mot à dire (pour peu qu’on le leur demande) au repreneur et à ses conseils.

Étape 7 : La documentation juridique

Cette étape de documentation juridique regroupe :

  • ● La lettre d’intention
  • ● Le protocole
  • ● La garantie d’actif et de passif

Cette phase va traduire tous les accords des deux parties en présence. Certains experts-comptables peuvent la réaliser eux-mêmes même si, souvent, le recours aux avocats est préférable.

Néanmoins, l’expert-comptable garde toute sa plus-value en secondant son client et en s’assurant par exemple, que la documentation est le reflet fidèle des résultats des différentes négociations.

Peu de dirigeants maîtrisent le jargon juridique souvent piégeux et propices à de nombreux contresens pour le profane.

In fine, les experts-comptables ont une place de premier rang dans les grandes étapes d’une opération de cession d’entreprise. Malgré cela, ils sont souvent aux abonnés absents de cette étape cruciale de la vie de leurs clients. Mais il n’est jamais trop tard pour inverser la tendance !

Espace Client
Contact