[EXPERTISE-COMPTABLE]
Le reporting, un vecteur de croissance pour l’expert-comptable

[EXPERTISE-COMPTABLE]
Le reporting, un vecteur de croissance pour l’expert-comptable

Partager sur :

Un dirigeant se doit d’analyser des états mensuels afin d’assurer le suivi de l’activité financière de sa société. Le volume des données à traiter est croissant et le temps de réaction est un enjeu majeur. Collecter et traiter avec célérité des rapports fiables représente un challenge incontournable pour les directions financières. Ici, le concours d’un expert-comptable peut s’avérer crucial.

Qu’est-ce que le reporting ?

Le reporting financier a pour objet de donner une photographie fidèle de la situation financière d’une entreprise. C’est aussi un véhicule comptable apprécié des investisseurs.

En effet, ces derniers ont besoin d’apprécier objectivement la situation financière d’une entreprise dans laquelle ils ont investi.

Ainsi, les experts-comptables accompagnent les dirigeants dans la gestion de leur situation financière. Aux côtés des entreprises leur rôle est de leur donner une vision claire pour mener à bien leurs projets de croissance externe, les difficultés éventuelles à anticiper, etc. C’est ce qu’on appelle le suivi en continu de la situation budgétaire d’une entreprise.

Les experts comptables apportent un éclairage vital au chef d’entreprise, en leur mettant à disposition des tableaux de bord et des reportings financiers personnalisés.

Ceci offre une vue d’ensemble sur la situation de l’entreprise à un instant T et sur son évolution grâce à des indicateurs clés qui permettent de piloter au plus près son activité.

Le reporting financier se décline principalement en :

  • Reporting comptable
  • ● Reporting de consolidation

Le reporting comptable se focalise sur des indicateurs liés à la santé comptable de l’entreprise tels que le DPO (délai moyen de paiement des fournisseurs) et le DSO (délai moyen de paiement des clients)

En revanche, le reporting de consolidation se structure autour de la réconciliation des comptes et des intercos pour avoir une vue consolidée du groupe éclatée entre plusieurs entités.

Les outils de reporting

Les outils informatiques

Les outils informatiques sont indispensables pour suivre l’activité d’une société, analyser les recettes, les faiblesses et les points forts de la société. Ces outils permettent d’exploiter les données renseignées et de présenter des analyses probantes.

Le tableau de bord

Le reporting peut être accompagné de tableaux de bord pour évaluer l’organisation d’une entreprise. Ce tableau de bord se compose d’indicateurs qui donnent des renseignements sur le résultat d’une entreprise.

Il aide ainsi à :

  • établir une stratégie
  • ● contrôler la performance réelle
  • ● détecter des problèmes
  • ● à communiquer entre les managers

Le reporting : incontournable dans la prise de décision

Charges opérationnelles, dépenses marketing, etc… Le reporting mensuel permet de piloter l’entreprise en modélisant sa situation par rapport à ses objectifs. A ce titre c’est à la fois, un outil d’information et décisionnel. Il sert donc à produire des chiffres et à leur donner un sens.

Le reporting aide à hiérarchiser des indicateurs et les mettre en perspective afin d’apporter une photographie riche en informations pour les directions opérationnelles.

Un bon reporting doit d’abord répondre à deux objectifs :

  1. 1. Produire des données fiables
  2. 2. Produire des données à jour

Dès lors, l’expert-comptable est un acteur incontournable pour produire des reportings rigoureux et détaillés.

Les marchés que peuvent toucher les experts-comptables

Indubitablement, les experts-comptables peuvent s’orienter vers ce marché du conseil car ils sont légitimes. Rappelons que le marché du conseil représente 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires potentiel dont 5 milliards pour les TPE-PME.

Les marchés accessibles à la profession d’expert-comptable :

  • La cession d’entreprise
  • Le conseil stratégique

C’est donc une nouvelle opportunité. Il s’agit de s’appuyer sur de nouveaux outils ou de concevoir tout simplement les siens. Il faut noter que les outils les plus efficaces pour gagner du temps dans la restitution d’informations à destination des dirigeants sont ceux qui sont élaborés par les experts-comptables. Il importe donc de se servir des nouveaux outils digitaux qui permettent de gagner un temps précieux.

Certains outils permettent de créer des tableaux croisés digitaux, en complément des offres de dématérialisation et d’automatisation de la saisie. Ces tableaux sont mis à jour en temps réel et permettent d’accéder à l’ensemble des écritures comptables.

Think different

Cette formule empruntée à Apple résume bien les enjeux. En effet, il est aujourd’hui opportun de proposer le contrôle de gestion avant les obligations réglementaires.

Ainsi, quand un client s’adresse à son expert-comptable, le plus souvent c’est pour ses fiches de paie, sa comptabilité et/ou ses déclarations fiscales, tout est axé – a priori – sur la réglementation…. Du point de vue de l’expert comptable comme de son client. Tous les acteurs se focalisent donc sur ces aspects sans valeur ajoutée. 

Pourtant, en inversant son offre, un cabinet qui met en exergue l’aide à la prise de décision peut faire évoluer les choses dans un sens vertueux.

En mettant simplement en relief quelques indicateurs, l’expert-comptable peut amener son client à s’intéresser aux éléments-clés de son activité.

Dès lors, à cette condition, il peut sortir du schéma traditionnel des arcanes du compte de résultat (abscons pour bon nombre de clients) et proposer une restitution régulière d’indicateurs clés par le biais du reporting.

Ainsi, l’expert comptable va pouvoir valoriser son conseil par une prestation à forte valeur ajoutée.

Espace Client
Contact